Action – Réaction : A propos des affrontements du Palais National

Comunicado al francés de los grupúsculo “Danza de Guerra” y “A fuego y sangre” de RS, sobre su responsabilidad individual en los altercados frente a palacio nacional en 20 de noviembre de este año.

Traducción a cargo de Contrainfo-Francia.


Ville de Mexico, 21 novembre 2014

Hier soir, une fois le meeting pour les normaliens d’Ayotzinapa disparus terminé, quelques groupuscules de Reacción Salvaje (RS) avons décidé de faire irruption et de rompre avec la ligne pacifique et les modèles de bonne conduite imposés par les leaders et par les participants aux mouvements sociaux au cours de leurs marches. Ce modèle a servi à nous camoufler et à déstabiliser la cohabitation citoyenniste et le défilé-marche de ceux qui abhorrent ouvertement la confrontation directe. C’est ainsi que nous avons contribué aux émeutes qui se sont déchaînées face au Palais National., symbole et bastion de ceux qui décident au-dessus de l’individu et qui permettent la dévastation de la nature sauvage perpétrée par les industries, véritables maîtres de ce pays.

Les émeutes devant l’emblématique Palais National n’ont pas été un fait isolé, il s’est agi d’un acte illustrant l’ampleur de la crise économique, politique et sociale que vit le pays. Elles ont fait trembler le gouvernement fédéral, lequel, depuis hier, n’a pas cessé de marteler son message vendu de « tolérance d’État » à travers les médias de masse, pour bien faire rentrer à quel point la situation est mauvaise dans la tête de la société attentiste , afin que celle-ci rejette au bout du compte ce type d’actes.

Pour nous, ces affrontements, dans ces conditions, sont totalement utiles pour diffuser les tensions qui peuvent dériver vers l’affaiblissement des sphères du pouvoir.

Provoquer des tensions violentes pour que les grenadiers tirent contre la citoyenneté qui, à son tour, décidera dès lors de se défendre pour que le conflit grandisse, fait partie de nos objectifs, sur la voie de la déstabilisation.

Les néfastes membres du cabinet de sécurité et la presse qui est à leur solde avaient propagé en septembre la rumeur que nous « envisagions » de commettre des attentats au cours de la commémoration de l’indépendance ou pendant la manifestation du 2 octobre. Leur prédiction erronée n’était rien d’autre qu’une vision paranoïaque de nos prochains mouvements, qui découlait de l’émission de notre premier communiqué du 14 août. Même si tout le monde sait très bien (et ça n’a rien de nouveau) qu’au sein des mobilisations suite à la disparition des étudiants mentionnés, et qui ont terminé en émeutes et en attaques contre la propriété, participent des organisations guérilleras anarchistes, et nous mettons à présent en évidence le fait que les groupuscules terroristes de RS y sont aussi. Parce que lorsque la crise s’aggrave, il vaut mieux la pousser vers le pire…

Comme nous l’avions déjà écrit par le passé, RS n’est pas un groupe qui « comprend » ou « respecte » les masses, nous ne participons pas à leurs manifestations pour « nous solidariser », ni pour réclamer la « paix » et la « justice ». Nous, les groupuscules de RS, voulons impulser et voir ce système et cette civilisation en cendres et tomber à cause des problématiques de ceux qui en font partie.

Et si nous devons, pour ce faire, nous infiltrer dans les récentes manifestations avec des bâtons, des explosifs, du feu, y compris des armes à feu, qu’il soit bien clair que nous le ferons.

Pour la déstabilisation du système techno-industriel pourri !

Reacción salvaje
Groupuscules:
“A sang et à feu”
“Danse de Guerre”

Anuncios

Responder

Por favor, inicia sesión con uno de estos métodos para publicar tu comentario:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s